Olivier

Bienvenue sur le site de l'AFPS Metz Moselle Sud

Bannière

Agenda

Facebook

Le 9 novembre
construire partout un #MondeSansMur !

Près de 70 murailles sur tous les continents déchirent la vie et les terres des peuples. Ce sont des édifices d'expulsion, d'exclusion, d'oppression, de discrimination, d'exploitation et d'annexion. C'est ce qu'est le Mur d'apartheid israélien.

En Palestine l'année 2020 a été marquée par la décision de Netanyahou d'annexer la vallée du Jourdain et les colonies israéliennes situées en Cisjordanie occupée. Mais aussi partout dans le monde le soutien au peuple palestinien s'est affirmé, particulièrement contre le plan Trump, contre l'annexion et contre l'apartheid israélien. Symbole et outil de cette répression et de cette politique, le Mur construit par Israël est illégal.

Le 9 novembre sera cette année encore la Journée mondiale d'InterAction pour un #MondeSansMur :

Affiche MondeSansMur

- Participez à l'action numérique collective en envoyant une photo à afps@france-palestine.org avec l'objet #MondeSansMur

- Partager sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter

- Participez aux visioconférences de nos amis de Stop The Wall

Relayons, partageons largement cet appel à action !

Construisons un monde sans mur !


Libération de tous les enfants prisonniers !

Drapeau palestinien emprisonné

17 avril : Journée de solidarité avec les prisonniers palestiniens : signez la pétition pour la libération de tous les enfants prisonniers


Refusons les dattes de l'apartheid

Tract non aux dattes de l'apartheid

Et dégustons les dattes MEDJOUL palestiniennes, disponibles à partir du 15 décembre auprès de vos groupes locaux de Lorraine !


Gaza déjà invivable : il faut agir maintenant !

La crise humanitaire à Gaza empire chaque jour, interpellons le Président :

Participez à la campagne de la plateforme des ONG françaises pour la Palestine en cliquant ici

(envoyez un mail au Président à l'aide du formulaire situé en haut à droite de la page)

Infographie sur Gaza - Plateforme des ONG françaises pour la Palestine


Campagne de parrainages de prisonniers politiques palestiniens

Affiche je parraine un prisonnier 
		 palestinien

Vous trouverez toutes les informations nécessaires et le formulaire d'inscription sur le site de l'AFPS à l'adresse :

http://www.france-palestine.org/Parrainer-un-e-prisonnier-e

A ce jour, plus de 2950 personnes se sont déjà inscrites.

Rejoignez-les !

A lire à ce sujet : le message de Salah Hamouri faisant un point très encourageant sur la campagne de parrainage, fin novembre 2012.

Pendant ce temps-là, en Palestine

Palestine : crime de guerre israélien dans la vallée du Jourdain

Source : Communiqué de l'AFPS, le 6 novembre 2020 - Le Bureau national de l'AFPS

source photo : Akram el-Waara, Middle East Eye

La pandémie occupe tous les esprits et le monde regarde vers les États-Unis. Netanyahou, lui, garde sa ligne de conduite : annexer toujours plus de terre en Cisjordanie par sa politique de fait accompli. Le 3 novembre, c'est à la destruction du village bédouin de Humsa al-Fuqa dans la vallée du Jourdain que s'est livrée l'armée d'occupation israélienne. Ce sont les habitats précaires de 74 personnes dont 41 enfants qui ont été détruits. Rien n'a été laissé debout, ni les réserves d'eau, ni les toilettes, ni les structures destinés à l'élevage. Au milieu des débris : des lits de bébé, de la nourriture pour animaux et les membres de cette communauté bédouine tentant, sous la pluie, de récupérer quelques modestes effets.

Depuis le début de l'année 2020, Israël a détruit plus de 670 structures palestiniennes et privé de toit 869 Palestiniens. Un rythme qui dépasse le triste record de 2016. La destruction de propriétés dans des territoires occupés est une violation du droit international humanitaire tout comme le déplacement forcé de populations est un crime de guerre. Ce n'est pas ce qui arrête Israël et c'est bien à ces faits criminels que s'est livré Israël le 3 novembre dans la vallée du Jourdain.

Tous les jours, du nord au sud de la Palestine occupée en passant par Jérusalem-Est, Israël détruit des biens palestiniens et confisque des terres. La divulgation du plan Trump et l'annonce du projet d'annexion par Israël de la vallée du Jourdain et des colonies ont été accompagnées d'une accélération de ces faits. La pandémie n'a pas arrêté Israël, bien au contraire, l'absence d'observateurs internationaux lui a laissé le champ libre. Ce qui s'est passé le 3 novembre est particulièrement grave : c'est la plus importante destruction d'habitations depuis 10 ans dans la vallée du Jourdain.

Israël a transformé la vallée du Jourdain en zone militaire où les Palestiniens - et particulièrement les populations bédouines - sont privés des droits élémentaires : droit à l'éducation, à la santé, à se déplacer, à pratiquer son mode de vie. Une zone de non droit, où les colons israéliens s'emparent en toute impunité des biens palestiniens : trois colonies sauvages ont été implantées récemment dans ce secteur.

Et en ce qui concerne les populations bédouines palestiniennes, elles sont ciblées par Israël où qu'elles se trouvent : à l'Est de Jérusalem, au Sud d'Hébron, dans la vallée du Jourdain et également dans le Naqab/Neguev en Israël. Leurs habitats sont partout détruits ou menacées de destruction. Les écoles pour leurs enfants sont partout détruites ou menacées de destruction, ils sont privés de ressources. Ce qui s'est passé le 3 novembre à Humsa al-Fuqa est emblématique de la politique de nettoyage ethnique pratiquée par Israël depuis plus de 70 ans envers les Palestiniens.

Tout en laissant croire, aux « naïfs » qui veulent bien se laisser abuser, qu'il a suspendu ses projets, c'est bien sa politique d'annexion que poursuit Netanyahou. Récupérer toujours plus de terre avec le moins de Palestiniens possible, telle est sa ligne de conduite. Pour y parvenir, une méthode, rendre la vie des Palestiniens impossible pour les forcer à partir.

L'Union européenne a qualifié de regrettables ces démolitions et a demandé à Israël d'y mettre fin. Peut-on imaginer un instant que ces propos, dont le ton est totalement décalé par rapport à la réalité du terrain, vont impressionner un premier ministre israélien qui ne connaît que la force ? Seules des sanctions pourront arrêter Netanyahou. L'Union européenne doit suspendre son accord d'association avec Israël et mettre fin à toute coopération militaire et sécuritaire tant que cet État ne respectera pas le droit international et le droit humanitaire. L'AFPS demande à la France de peser de tout son poids dans ce sens.



Infographie sur les enfants emprisonnés - Plateforme des ONG pour la Palestine - 2018

Infographie sur les mineurs palestiniens face à la violence d'Israël - Plateforme des ONG pour la Palestine - 2018

Affiche sur les enfants palestiniens prisonniers - AFPS - 2018




Rubriques mises à jour

- Réussite éducative à Khan Younès

Mise à jour : 08/11/2020

Un nouveau projet soutenu par l'AFPS Metz : venez le découvrir !

- Agenda

Mise à jour : 01/11/2020

Les nouveaux évènements à venir sont en ligne ... De nombreux rendez-vous à ne pas manquer dans toute la région !

- Assemblées générales

Mise à jour : 26/04/2020

La section de Metz vient de tenir son AG pour l'année 2019 ... Rendez-vous dans la rubrique AG pour en savoir plus (article, compte-rendu, etc.) !

- Huile d'olive de Palestine

Mise à jour : 26/02/2020

L'huile d'olive 2019 est arrivée !

Rendez-vous dans la rubrique consacrée pour savoir comment vous en procurer ...

- De l'eau pour Beit Dajan

Mise à jour : 14/07/2019

Le nouveau projet de coopération progresse et se développe ... Cliquez pour en savoir plus !

- Assemblées générales

Mise à jour : 14/04/2019

La section de Metz vient de tenir son AG pour l'année 2016 ... Rendez-vous dans la rubrique AG pour en savoir plus (article, compte-rendu, etc.) !

- Une ludothèque pour les enfants de Gaza

Mise à jour : 04/01/2019

Venez découvrir les dernières nouvelles du projet !

- Adhésion

Mise à jour : 04/01/2019

Le nouveau bulletin d'adhésion est en ligne ... Il n'y a plus qu'à l'imprimer :-)

- De l'eau pour Wadi Fukin

Mise à jour : 04/01/2017

Venez découvrir le bilan de cinq années de coopération !

Les prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes

Infographie d'après les données de l'ONG palestinienne Addameer, mars 2016

Total (mars 2016) : 7647

Dont prisonniers administratifs (déténus sans charge ni procès) : 700
Enfants prisonniers : 420
Femmes : 68
Membres du Parlement : 6

Rappel du total février 2015 : 6000

Rappel du total octobre 2014 : 6500

Rappel du total septembre 2014 : 6200

Rappel du total mai 2014 : 5271


© Copyright "AFPS Metz Moselle Sud" 2011, tous droits réservés